Le Coran confirme-t-il la Torah et l'évangile?

Dans l'évangile il n'est pas du tout question de déviation ou d'altération de la Torah. Rien à abroger ou à annuler non plus. Chez les Juifs, un prophète ne peut changer les lois dans la Torah. S'il le fait, c'est alors un faux prophète. La Torah était une alliance avec les juifs, l'évangile est une alliance proposée à tous peuples, langues et nations. La Torah présentait des rites matériels, l'évangile en présente le sens profond spirituel. La loi rituelle a été accomplie (réalisée) par la venue de Jésus. En particulier son sacrifice parfait rend caduque et inutiles les sacrifices rituels de purification qui étaient faits auparavant.

Le Coran n'est pas dans la continuité du christianisme, il ne reprend pas le message spirituel du Messie ou le sens de sa venue. Il apparait plus proche du judaïsme (son message est lié à une langue particulière, à la pratique de rituels religieux, à un sacrifice de mouton,...)

On ne peut admettre que Dieu puisse se contredire, surtout quand c'est pour faire des allers-retours. La Parole de Dieu doit avoir un sens...

Les erreurs scientifiques du Coran (formation du sperme dans les côtes, lapidation des djinns par les météorites, ...) ne sont rien par rapport aux contradictions importantes que le Coran a par rapport à la Bible. Il est censé confirmer les livres révélés auparavant mais ce n'est pas le cas si on s'y penche de plus prêt. Les Ulémas font une pirouette en prétextant une modification de la Parole de Dieu ce qui est contraire à ce que les livres saints eux mêmes affirment.

Jésus a pour sa part confirmé la Torah.

Je cite la Torah qui indique ce qu'il faut faire a un prophète qui contredit ou abroge la Parole de Dieu:

Peut-être un prophète apparaîtra-t-il un jour parmi vous, .. s'il vous dit : « Allons suivre d'autres dieux que vous ne connaissez pas et rendons-leur un culte », vous n'écouterez pas les paroles de ce prophète ou de ce visionnaire, car l'Éternel votre Dieu se servira de lui pour vous mettre à l'épreuve, afin de voir si vous l'aimez réellement de tout votre coeur et de tout votre être. C'est à l'Éternel votre Dieu que vous rendrez un culte, c'est lui que vous révérerez ; vous obéirez à ses commandements, vous l'écouterez, c'est à lui seul que vous rendrez un culte, et c'est à lui seul que vous vous attacherez. Quant à ce prophète ou ce visionnaire, il sera puni de mort pour avoir prêché la désobéissance à l'Éternel votre Dieu, .. car il aura voulu vous entraîner hors du chemin que l'Éternel votre Dieu vous a ordonné de suivre. Ainsi, vous ferez disparaître le mal du milieu de vous. (Deutéronome 13)

J'ai entendu les discours des prophètes qui prophétisent le mensonge en mon nom, en disant : « Voici, j'ai eu une révélation ! J'ai eu une révélation ! » Combien de temps encore auront-ils donc en tête, de prophétiser le mensonge, ces prophètes qui proclament leurs inventions trompeuses ? Veulent-ils, par les songes qu'ils se racontent mutuellement, me faire oublier par mon peuple tout comme leurs ancêtres m'ont oublié pour Baal ? Si un prophète a fait un songe, qu'il raconte ce songe. Et celui qui a ma parole, qu'il communique ma parole selon la vérité. Que vient faire la paille au milieu du froment ? demande l'Éternel. Ma parole n'est-elle pas pareille au feu ? demande l'Éternel. N'est-elle pas comme un marteau qui brise le roc ? Aussi, je vais m'en prendre à ces prophètes, déclare l'Éternel, qui, mutuellement, se volent mes paroles. Je vais m'en prendre à ces prophètes, déclare l'Éternel, qui agitent leur langue pour proclamer : « L'Éternel le déclare ! » Je vais m'en prendre à ces prophètes, déclare l'Éternel, qui ont des songes mensongers, qui les racontent pour égarer mon peuple par leurs mensonges et par leurs balivernes. Car moi, je ne les ai pas mandatés, je ne leur ai pas donné d'ordres, ils ne sont, pour ce peuple, d'aucune utilité, l'Éternel le déclare. (Jérémie 23.25)

Pour le mariage

Torah
Monogamie mais polygamie tolérée
Injil
Monogamie
Coran
4 femmes mais exception pour Mohammed qui d'ailleurs dépassera quand même le nombre de 9 femmes qui lui avait été alloué (dont Zaynab et Aïcha)...

Pour la justice

Torah
10 commandements et loi du Talion (vol=rendre le double, coups et blessures => châtiment corporel équivalent,..)
Injil
rappel du fait que tous sont pécheurs, appel à la repentance des fautifs et à pardonner Dieu jugera en dernière instance. Jésus diffère l'application de la Loi. Si la loi était appliquée nous devrions tous mourir immédiatement. Dieu nous accorde du temps pour nous repentir et accepter le pardon gratuit qu'il nous offre.
Coran
on tue les apostats, on coupe les mains pour un vol,...
Pour moi c'est une régression incroyable: préjudice matériel => châtiment corporel cruel et terrible. On ne revient pas même au niveau de la loi du Talion mais au temps de la barbarie assyrienne... Et je n'ai jamais vu de riche ayant détourné un million se faire couper la main (d'après la Torah il devrait simplement rembourser au double, point final ce QUI SEMBLE bien plus logique). Donc pourquoi avoir abrogé le texte très moderne et très applicable de la Torah (il y a 3500 ans!!) qui dit ce qu'il faut faire avec un voleur (lui faire rendre le double) pour le remplacer par un châtiment barbare et inadapté? Idem pour le statut de la femme, le comportement à avoir envers les apostats, le moyen du Salut, l'usage obligatoire d'une langue en particulier, le statut de la femme,...

L'islam sunnite s'égare lorsqu'il refuse le sacrifice parfait de Jésus. C'est le point central de la Torah et de l'évangile.
En refusant ce sacrifice l'islam sunnite se détourne du fil de la révélation monothéiste, de la pure religion d'Abraham. Le Coran, la Torah, Le Zabour et l'injil présentent Jésus comme parfait et sans faute. Dans la Torah et le Zabour (écrits avant la naissance de Jésus) c'est prophétiquement qu'il est parlé de 3issa al masih (le Messie): c'est l'agneau du sacrifice qui doit être "sans aucun défaut" (Jésus est appelé "l'agneau de Dieu" dans l'Injil par Yahia ibn Zakaria).